SwissPOC
SwissPOC

Qu'est-ce que SWISS-poc ?

Un glossaire de mots-clés suisses permettant d’inspirer des pays en quête de démocratie.

Qu'est-ce que SWISS-poc ?

Un glossaire de mots-clés suisses permettant d’inspirer des pays en quête de démocratie.

Je recherche :

Dans la rubrique :

Résultat(s)

Les résultats de votre recherche apparaîtront ici:
– En rouge les mots-clés
– En bleu les éléments du bundle démocratique
Pour faire apparaître tous les mots-clés, vous pouvez afficher le sommaire.

 

Désolé, nous n'avons pas trouvé de résultat à votre recherche !

Réessayer avec d'autres rubriques ou mots-clés.


De la
démocratie
en Suisse


Vous ne vivez pas en démocratie...
Et vous ne le savez pas...
Parce que vous ne connaissez pas le modèle suisse !

Radio-télévision (organisation) :

Les chaînes de la Schweizerische Radio- und Fernsehgesellschaft, Société Suisse de Radiodiffusion et télévision (SRG SSR) fournissent du contenu dans toute la Suisse et dans toutes les langues officielles. Cette entreprise domine le marché de la télévision.

Historique de la radio en Suisse

  • Dès 1911 : Le Conseil fédéral autorise l’utilisation civile de la radiotélégraphie.
  • 1922 : L’utilisation commerciale de la radio commence.
  • 1923 : Le Conseil fédéral autorise des essais de radiodiffusion non commerciale par les stations d’aviation de Genève, Lausanne et Kloten, ce qui déboucha sur la création de plusieurs sociétés.
  • 1931 : Le Conseil fédéral entreprend une réforme de la radio en créant la SRG SSR qui fut conçue « comme une organisation nationale chargée de fournir des programmes pour l’ensemble du pays. Les programmes ne devaient pas seulement informer et divertir, mais aussi contribuer à la formation continue, au développement culturel et à l’intégration » (Schade, 2015).
  • Fin des années 1960 : la SRG SSR donne un profil clair à ses 2 chaines. La première propose de la musique de variété, des divertissements et des actualités. La deuxième est dédiée à la musique classique, ce qui ne répondait pas aux attentes des jeunes qui aspiraient à écouter de la musique pop et rock. Ainsi un large public choisissait des stations étrangères.
  • Fin des années 1970 : des émetteurs commerciaux pirates installés à l’étranger et des émetteurs clandestins installés en Suisse se mettent à diffuser de la musique pop et rock pour les jeunes, trop négligés par la SRG SSR.
  • 1983 : le Conseil fédéral réagit en attribuant, à titre expérimental, des licences à des radios locales privées.

 » Dès le moment où la concurrence commerciale fut autorisée, tout le secteur de la radio prit une nouvelle orientation, plus attentive au public et à la demande. »  (Schade, 2015).

La télévision en Suisse
L’association SRG SSR offre un service de 7 chaînes TV publiques nationales, dans toutes les langues officielles. Il y a 3 chaînes privées monolingues. Elles appartiennent à CNN International, MediaGo, Swisscom, Teleclub et UPC Suisse.

En ce qui concerne les chaînes alémaniques, il y a 34 chaînes privées détenues par, entre autres, RTL Group, ProSiebenSat.1 Media, ViacomCBS et Viacom International Media Networks Europe. Il y a 4 chaînes nationales publiques, dont une détenue par la SRG SSR. Il y a 22 chaînes régionales, toutes indépendantes.

Les chaînes romandes sont divisées comme ceci : les 3 chaînes nationales publiques appartiennent à l’une des sociétés régionales de la SRG SSR : la Radio Télévision Suisse (RTS). Les 19 chaînes privées appartiennent entre autres à WarnerMedia, Stingray Digital, Mediawan Thematics, Media One Group, Groupe M6, Groupe TF1 et Groupe Canal +. Il y a 12 chaînes régionales indépendantes.

Les 2 chaînes italiennes publiques appartiennent à l’une des unités d’entreprise de la SRG SSR : la Radiotelevisione Svizzera di lingua Italiana (RSI) et la seule chaîne locale est indépendante.

Il n’y a qu’une seule chaîne romanche, publique, qui appartient à l’une des unités d’entreprise de la SRG SSR :  la Radiotelevisiun Svizra Rumantscha (RTR).

« La durée d’utilisation de la télévision varie considérablement d’une région linguistique à l’autre : les téléspectateurs passent en moyenne quotidienne nettement moins de temps devant le petit écran en Suisse alémanique qu’en Suisse romande ou en Suisse italienne. En 2019, la durée moyenne d’utilisation de la télévision était de 112 minutes par jour en Suisse alémanique, contre 131 minutes en Suisse romande et 163 minutes en Suisse italienne. » (Office fédéral de la statistique, 2020c).

« L’importance des télévisions étrangères est relativement grande, les pays voisins ayant comme langue principale l’une des langues officielles de la Suisse. Les télévisions privées suisses se concentrent de ce fait avant tout sur les chaînes régionales (diffusées pour certaines dans tout le pays) et le secteur du divertissement et de la fiction. L’utilisation de la télévision en Suisse est fortement marquée par les chaînes des pays voisins qui totalisent 60% des parts de marchés en Suisse alémanique, 71% en Suisse italienne et 71% en Suisse romande. La SRG SSR atteint 31% du taux d’utilisation en Suisse alémanique et 27% en Suisse italienne et romande. » (Office fédéral de la statistique, 2020b).

SRG SSR
« La SRG SSR est le groupe audiovisuel public de la Suisse. Le groupe est membre de l’Union européenne de radio-télévision et actionnaire de la chaîne d’information Euronews. » (Wikipédia, 2021b).

« Avec un effectif de 6 700 employés environ et un chiffre d’affaires annuel d’1.5 milliard de francs la SRG SSR est la plus grande entreprise de médias électroniques de Suisse. » (SRG SSR, s. d. b).

  • Organisation

« L’entreprise SRG SSR est une entreprise de service public à but non lucratif qui s’inspire du droit des sociétés anonymes, mais qui est formellement une association (article 60 du Code civil suisse). » (Wikipédia, 2021b).

« L’Assemblée des délégués est l’organe suprême de la SRG SSR. Elle compte 41 membres. Les présidents des sociétés régionales sont d’office membres de l’Assemblée des délégués, qui se compose en outre de trois membres élus par l’Assemblée des délégués elle-même et des deux membres du Conseil d’administration désignés par le Conseil fédéral. L’Assemblée des délégués élit le président de la SSR, également président de l’Assemblée des délégués, ainsi que deux autres membres du Conseil d’administration. » (SRG SSR, s. d. a).

  • Sociétés régionales

Les 4 sociétés régionales de la SRG SSR sont : Schweizerische Radio- und Fernsehgesellschaft (SRG), Radio Télévision Suisse (RTS), Società Cooperativa per la Radiotelevisione nella Svizzera Italiana (CORSI) et Cuminanza Rumantscha Radio e televisiun (CRR).

  • Unités d’entreprise

L’organisation opérationnelle de la SRG SSR compte 4 unités d’entreprise : Radio Télévision Suisse (RTS), Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), Radiotelevisione Svizzera di lingua Italiana (RSI), Radiotelevisiun Svizra Rumantscha (RTR) qui sont répartie dans les 4 régions linguistiques.

« Ce sont elles qui produisent et diffusent les programmes radio/TV et l’offre Internet SRG SSR. Ces 4 unités d’entreprise englobent 7 chaînes de télévision et 17 stations de radio dans les 4 langues nationales suisses (allemand, français, italien, romanche). » (Wikipédia, 2021b).

  • Financement

« La SSR se finance à 78% par la redevance média et à 22% par ses activités commerciales. Les recettes annuelles de la SSR s’élèvent à environ 1.5 milliard de francs, dont elle investit 41% dans l’information, 21% dans le divertissement et le film, 19% dans le domaine de la culture, de la société et de la formation, 12% dans le sport et 7% dans la musique et la jeunesse (chiffres 2019) » (SRG SSR, s. d. b).

  • Siège

Le siège de la SRG SSR se trouve à Berne.

Mot-clé suivant

Recherche Fiches